Comment le télétravail a reparti la demande de logement dans le pays.

Tout laissait à penser que la crise sanitaire allait faire baisser les prix de l’immobilier, que ce soit pour du commercial, tertiaire ou résidentiel. La logique était là, avec une diminution des revenus des ménages les prix devaient s’ajuster.

🏡 Or le secteur reste toujours sous tension. En effet, les français ont gardé l’envie d’investir et d’acheter des logements. La pierre reste une valeur sûre et les taux de crédit historiquement bas poussent bon nombre de ménages à sauter le pas.

💻 Le télétravail a permis aux villes de taille moyenne de regagner en attractivité, à la fois pour les investisseurs et les acquéreurs. La très grande majorité (86 %) des télétravailleurs souhaite poursuivre le télétravail. Pour les salariés, le nombre idéal de jours de télétravail par semaine s’établit à 2 jours, contre 1,4 jour en novembre 2019.

Le recours au télétravail peut surement peser dans la balance des prix des logements en répartissant la demande et en créant un rééquilibre d’aménagement de notre pays.

Document d'entrée en relationCGV & Politique de ConfidentialitéTous droits dréservés à SENZO CONSEIL
Site réalisé par UI Collective